Laura Pionnier, animatrice des ateliers du bonheur

 » J’ai décidé d’être heureux parce que c’est bon pour la santé. » – Voltaire

Je vous propose des ateliers pratiques qui contribuent à diminuer le niveau de stress et à améliorer la connexion à soi.
Avec des propositions différentes à chaque fois, les bases de ces ateliers sont : la méditation, les 5 sens, le mouvement, la respiration, l’hygiène de vie en général.
Merci de me contacter pour tout renseignement au sujet des ateliers.

L’esprit

Se faire plaisir
Expérimenter
Etre à l’écoute de soi
Prendre du temps pour soi
Prendre soin de soi
Découvrir
Se découvrir
Lâcher-prise
Rire
Partager

Le cadre

Authenticité
Confidentialité
Bienveillance
Respect
Liberté
Écoute
Simplicité

Réseau des Ateliers du bonheurLaura Pionnier, animatrice des ateliers du bonheur

Je me suis rapprochée du réseau des Ateliers du bonheur car le concept m’a plu.
Les ateliers du bonheur reposent sur les résultats de recherches scientifiques de grands chercheurs internationaux de psychologie positive, mais aussi sur les meilleures références théoriques et scientifiques sur le bonheur, les neurosciences et les sciences sociales.

Qu’est-ce que la Psychologie Positive?

La psychologie positive n’est pas la pensée positive. Il ne s’agit pas de nier ses ressentis en se disant « tout va bien, je vais bien … ».

La psychologie positive est la science qui étudie les facteurs qui favorisent l’épanouissement des individus, des groupes et des sociétés. La psychologie positive s’intéresse notamment à la santé et au bien-être.

Étonnamment, la psychologie positive est très contemporaine. En 1954, le Abraham Maslow avait déjà fait remarquer que la psychologie s’était surtout intéressée à l’aspect négatif de l’esprit humain:

« La psychologie nous a révélé beaucoup sur les défauts de l’homme, ses pathologies et ses péchés, mais fort peu sur ses potentialités, ses vertus, la possibilité d’accomplir ses aspirations, et tout ce qui relève de son élévation psychologique. C’est comme si la psychologie s’était volontairement limitée à une seule moitié de son domaine de compétence — la moitié la plus sombre et la plus pernicieuse. ».

Or, se contenter d’éliminer la tristesse et l’anxiété n’assure pas automatiquement la joie et le bonheur. La suppression d’une douleur ne conduit pas nécessairement au plaisir. Il est donc nécessaire non seulement de remédier aux émotions dites « négatives », mais aussi d’accroître les émotions dites « positives ».

En 1998, la psychologie positive est devenue une discipline de la psychologie grâce à Martin Seligman, alors président de l’Association américaine de psychologie.

Pour en savoir plus, les auteurs français connus parlant de la psychologie positive sont Florence Servan-Schreiber, Jacques Lecomte, Christophe André, Frédéric Lenoir, …

 » Le bonheur ne se trouve pas dans la force et la volonté, mais il est déjà là, dans le relâchement et la relaxation.  » – Lama Gangchen Rinpoché