Laura Pionnier, votre praticienne de santé naturelle à Cannes

La vie c’est comme une randonnée. Rien ne sert d’aller le plus vite, le plus haut ou le plus loin… si on oublie d’apprécier le paysage en chemin.

Pourquoi courir pour arriver quelque part, pour y être plus vite et attendre plus longtemps ?

Pourquoi courez-vous ? Après quoi ?

Vous êtes-vous déjà demandé ce qui vous fait courir comme ça?

Pourquoi vous précipitez-vous sur le téléphone à chaque fois qu’il sonne ?

Est-ce vraiment si grave si la personne laisse un message ?

On court au travail à cause de la pression …, on court quand on est en congé, car on veut « profiter » le plus possible de ses loisirs…! Mais on ne profite de rien ! On ne prend pas le temps de… prendre le temps.

La précipitation est source de stress et cause de nombreux ennuis de santé:

  • Tensions musculaires
  • Accélération du rythme cardiaque
  • Problèmes gastriques
  • Hypertension
  • Infarctus.

30 ans, 40 ans, voire plus à fonctionner sur le mode urgences, ça laisse des traces et ça crée des habitudes ! Habitudes alimentées et renforcées au fil du temps par notre éducation et nos croyances. Vous savez, ces mêmes croyances qui vous empêchent par exemple de vous poser, de ne rien faire (sacrilège!) et de mieux apprécier le temps présent, ou encore celles qui vous font culpabiliser à tout bout de champs dès que vous envisagez d’opposer une saine résistance à votre activisme.

A l’instar du slow food, le mouvement slow life commence à prendre de l’ampleur.

Voici mes conseils pour ralentir :

  • Partir en avance lorsque vous avez un rendez-vous, pour ne pas courir.
  • En voiture, même si vous êtes pressé, ne pas aller plus vite. Lorsqu’une personne vous attend, téléphoner pour lui dire que vous serez en retard.
  • Décrocher complètement et faites une pause, une heure ou deux par jours, sans téléphone et dans la solitude.
  • Gérer votre agenda souplement en ne plaçant pas les rendez-vous trop rapprochés dans le temps.
  • Eliminer le mot « il faut » de votre vocabulaire le plus possible.
  • Ne pas porter de montre lorsque vous ne travaillez pas.
  • Dans les loisirs, laisser une place aux imprévus et à la nouveauté.
  • Prendre des vacances!
  • Effectuer une tâche à la fois, et une tâche après l’autre.
  • Surtout, savourer le temps présent, ce que vous faites sur le moment. Que ce soit quand vous prenez un bon thé, un bain ou quand vous parlez avec quelqu’un, profiter du moment.
  • S’arrêter souvent et se demander « Comment est-ce que je me sens, là, dans l’instant ? ».

L’époque est au stress et à la vitesse. Le pire est que souvent on ne sait même pas pourquoi on court et après quoi…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *